Pierre Gonzales iz neR, Nouvelle Pièce, octobre 2017

Souvent les explorations se font entre des espaces déjà connus, dans des petits ou grands lieux délaissés provisoirement. Je fais partie de ceux qui ont ouvert la Friche RVI, des artistes actuellement résidents à la Friche Lamartine. C’est quelque choses que nous pratiquons. Mais nous sommes maintenant nous aussi menacés de saturation, de réduction des espaces. Il faudrait ouvrir de nouveau de l’espace-temps..

Ici, je saisi l’opportunité de travaux entre deux appartements, dans l’immeuble où j’habite à Lyon, pour monter un petite performance-installation improvisée, sur le modèle de la métaphore. Tombe la cloison, déjà une porte.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire