Une Veduta ?

Cette image, capture et recomposition d’un assemblage et peinture (sur fond de fragment de miroir, et portion de mur, d’un immeuble en démolition) retouché avec un logiciel de d’image très célèbre, a été réalisée à partir de captures sur scanner A4. L’ensemble fait au réel 37 cm x 42 cm.

Fenêtre sur ? Perspectives ? Le fond de l’image fraie sa propre perspective, celle de l’attente d’un regard déjà là, déplaçant la question du bord :

numérisation0008

Le miroir, grâce au scanner, reste vide, et donc apparait ici décalé, sans notre présence ou celle d’un autre reflet, comme nous l’aurions, vous l’auriez, au réel, plus ou moins en face à face. Ce reflet nous manque. Mais quand il est là, il interfère et appartient à l’instant propre d’un regard, d’un échange singulier. Aussi, ce scan en est un suspens, est une représentation en attente.

Voir sur mon blog, l’article que je lui consacre : https://ne3r1z.wordpress.com/2015/09/19/le-fond-de-limage-est-fraie/

Je mets aussi une autre image en contre-champ d’un tableau d’Edouard Vuillard, « Fleurs sur une cheminée au Clayes » qui met en scène un miroir, tableau qu’on peut voir au musée St Pierre à Lyon :

DSC06380

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire