Cette série photographique représente l’effacement, la fin et la mort du Modernisme. La vision d’une société totalement déshumanisé, dominé par les machines et la pollution, s’efface ainsi sous nos yeux dans une destruction salvatrice, ne laissant au regard que la trace et le souvenir d’un monde complètement ruiné.

(Jean-Luc Blanchet)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire